Tais-toi ! Si la justice m’était comptée…

20,0 

Disponible sur commande

Catégories : , ,

Description

Personnage couronné dans le film Ni juge ni soumise (Magritte et Césars 2019), Anne Gruwez nous livre, dans son langage clair et vrai, dénué de mépris et empli d’affection pour l’humain, ses observations sur les sujets qui font débat, ici jetés dans un joyeux désordre non limitatif : la grandeur et les misères de la Justice, le vocabulaire et l’argent de ses agents, l’entrée de l’intelligence artificielle ; l’utilité des prisons, celle de l’emprisonnement et le ratage du système pénitentiaire, la dignité en cellule ; les violences conjugales, le sexe tarifé ; la mixité des civilisations, celle des genres ; la mutilation des corps, les enfants ; l’apport du crime au PIB ; le souffle des peurs… Mâtiné d’humour et basé sur des histoires parfois dramatiquement vraies, enfreignant quelques tabous comme la consanguinité et l’utopie de l’amour maternel absolu, ce livre fait aussi rire par le non-sens de certains travers des femmes, des hommes et des X mais surtout, ouvre à tous l’échange des idées par la discussion. Rien de péremptoire, donc, dans le propos.

À 14 ans, on l’a baptisée « Écureuil au Pays des Merveilles », 50 ans et près de 30 années de pratique comme juge d’instruction à Bruxelles, plus tard, traitant du « tout venant » des péchés véniels et capitaux, elle ne s’est pas départie d’une fascination curieuse pour ses congénères dont elle note que par-delà les frontières, ils sont terriblement semblables. Anne Gruwez, qui est fille de médecin, a fait sien l’enseignement d’Hippocrate : « Guérir, parfois… Soulager, souvent… Accompagner, consoler, toujours. »

Tais-toi ! Si la justice m’était comptée… | Anne Gruwez | Racine | 208 pages | 2020 | EAN : 9782390251316

Informations complémentaires

Dimensions 16 × 25 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.