Sisyphes

11,0 

Catégories : ,

Description

Algorithme René : T’es en retard.
Benoit : L’algorithme, c’est dieu.
Algorithme René : Alors pédale. La tête dans le guidon. Ne regarde pas la ville. Traverse-la de part en part. Emprunte ses boulevards, ses avenues, ses rues et ses impasses Connais ses raccourcis. Récupère des repas dans toutes ses brasseries, dans tous ses restaurants et dans tous les fast-foods. Sonne à tous ses interphones. Tape à tous ses digicodes. Pousse toutes ses portes. Mais la ville, ne la regarde pas.
Benoit : Je ne la regarde pas.
Algorithme René: Une fois tu as levé la tête. Tu t’en souviens de celle fois-là ?
Benoit : J’ai fait ça machinalement, sans réfléchir.
Algorithme René : « Chers citoyens, la ville vous appartient », et sous les mots en gros, en gras et en couleurs : deux visages heureux.
Benoit : Deux visages tout sourire à pleines dents.
Algorithme René : C’était…
Benoit : … blessant. Car vraiment la ville elle ne m’appartient pas. L’inverse: C’est moi qui appartient à la ville.

Sisyphes | Florien Pâque | Lansman Editeur | 2022 | ISBN : 978-2-8071-0351-1