Nid d’yeux, Nichons

9,0 

1 en stock

Description

Jean-Luc Dalcq fait partie de cette race d’auteurs que l’on qualifierait volontiers d’enragés tant ces réflexions sont acérées, aigres, cruelles et incisives. Pourtant, c’est un grand amoureux, un être profondément naïf, un enfant dans un corps d’adulte. À part ça, il rit très fort, fréquente beaucoup les bistrots liégeois où peut-être trouve-t-il l’inspiration. Mises en bouche :

  • Est-ce que tout ce cirque valait bien neuf mois d’attente ?
  • Le dernier pavé que j’aurais pu écrire, j’ai envie de le lancer.
  • Dalc(q)ool et d’eau fraîche.
  • Il était une soif.
  • L’immense avantage du célibat, c’est qu’on peut se parler sans être interrompu.
  • La solitude est la seule rente qui nous soit accordée de bienveillante façon.
  • La gueule de bois n’est hélas pas l’apanage du seul Pinocchio.
  • Les 101 Dalcq martiens.
  • Aujourd’hui, j’ai monté une pièce… de 50 centimes, du rez-de-chaussée au premier étage.
  • Jamais le tatouage n’aura ma peau !
  • Dalcq side of the moon.
  • On a beau peindre l’hiver en jaune. Une femme qui tu as aimée et qui te quitte, c’est un rhume quasi toute l’année.
  • Le plus grand luxe réel dans cette vie, c’est celui qu’on s’octroie à perdre son temps.
  • Frustré de s’entendre dire qu’il faisait l’amour comme un pied, il le lui mit au cul.

Nid d’yeux, Nichons | Jean-Luc Dalcq | Cactus inébranlable éditions | 79 pages | 2018 | ISBN : 978-2-930659-87-9

Informations complémentaires

Dimensions 10 × 18.5 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Nid d’yeux, Nichons”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.