Métro de Paris Station Liberté

11,0 

2 en stock

Description

« Le désir d’écrire un livre ensemble était réciproque, nous avions commencé, il était en correction, il s’intitulait On ne s’est pas couché et devait sortir fin novembre 2015. Il devait parler de notre liberté d’artistes face à l’enchaînement d’un système, des médias, et à notre mise systématique à l’écart, et à cette tendance très nouvelle d’attaquer des artistes en justice pour les faire taire. Mais voilà que les attentats de Paris nous ont bouleversé. La violence est omniprésente dans ce monde et donc il est assez normal que cela se passe aussi en Europe. A Paris, comme à Madrid ou à Londres. Normal mais bouleversant. Très vite, nous avons trouvé le titre du livre On ne s’est pas couché indécent. Très vite on a compris que ce livre-là, à ce moment-là, n’avait plus de sens. Qu’un événement tragique avait précipité notre regard vers autre chose. Et parce que nous avions vraiment le désir d’avoir nos deux noms sur une couverture d’un livre, nous avons imaginé ce Métro de Paris, Station Liberté. Un peu pour rappeler ce qu’est Paris, la vraie, pas celle de la télévision-propagande. C’est vrai que les statuts que publie Frédéric Vignale sont de petites flèches souvent acides et drôles, des tranches de vies, des regards, des sourirs, des mots d’amour et d’humeur. Ils ne parlent pas tous du métro. Parfois de la lavanderie, de l’art, de la reconnaissance, de la violence. Il s’agit d’un Paris simple et sophistiqué, d’un Paris qui branle et qui conçoit, d’un Paris qui est en lui et en nous. Il parle aussi du réseau social Facebook, de sa beauté et de sa laideur, de sa proximité avec la vie réelle de tous les jours, de sa violence. Le regard de Vignale, ce regard littéraire est identique à son regard photographique. Chercher le bonheur dans les détails. Chercher l’amour là où d’autres y trouveraient dégoût et haine. Pour lui, c’est bien plus qu’un moyen de transport parisien qui amène les gens d’une station à une autre. C’est depuis plus de 10 ans, un magnifique terrain d’observation, d’aventures et de rencontres hors normes, poétiques ou décalées qu’il partage ici avec nous à côté d’autres réflexions et anecdotes dont il a, lui seul, le secret. Comme au cinéma ou en littérature, tout est vrai et tout est faux, car rien n’est plus romanesque finalement que le réel. Le meilleur scénario c’est la vie disait Truffaut et l’auteur sait fort habilement sublimer le réel avec un style inimitable. » Patrick Lowie.

Métro de Paris Station Liberté | Frédéric Vignale | Éditions P.A.T. | 100 pages | 2016 | ISBN : 978-2-930959-04-7

Informations complémentaires

Dimensions 13 × 20 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.