Il voulait peindre la nuit

18,0 

Catégories : ,

Description

Marcel Faureuve a perdu son emploi de photographe à la société de communication Babilas et retrouve sa vocation première : la peinture. Sa femme Géraldine, qui n’a jamais apprécié son talent de peintre du noir, le trompe avec Alexandre Roussel, un client de la Centrale de Repassage qu’elle voit tous les samedis depuis trois ans quand il lui apporte une manne de chemises et de pantalons. Faureuve est contre les motos dans les bois, contre ce que fut la politique africaine de Léopold II, contre l’élevage industriel et l’incitation à la voracité, et enfin, contre la rapidité du monde. Ses longues méditations nocturnes ne l’empêchent pas de passer à l’action : il rompt, il casse, il rêve, il s’isole. Il poursuivra jusqu’au bout sa peinture nocturne, comme une exploration du plus intime de son existence.

Paul G. Dulieu est né dans un faubourg de Namur la veille du Débarquement de Normandie. Cadet d’une famille de quatre garçons, il manifeste très tôt un penchant pour la poésie et agrémente sa scolarité de vagabondages sur les rives de la Haute Meuse. Études de sociologie et de linguistique. A travaillé à l’Université catholique de Louvain, à l’Institut des Arts de Diffusion et au Fonds des Nations Unies pour la Population, avant d’exercer une activité de journaliste. A noué des relations intimes avec le Brésil où il a fait de nombreux séjours. Sa nouvelle « Aparecida Ventre libre » a reçu le Grand Prix de la Libre Belgique en 1999 (« La Fureur de lire »). Il a publié « Louvain brisé » aux Editions Traverse en 2020.

Il voulait peindre la nuit | Paul G. Dulieu | Éditions Traverse | 2022 | ISBN : 978-2-93078-342-0

Informations complémentaires

Dimensions 13,5 × 18 cm