Contes d’ombres et de lumière

15,0 

 

Rupture de stock

Description

Reflets d’un voyage intérieur, ces contes, tout en ayant une portée universelle, sont bien d’actualité: l’écologie et l’importance de la nature, le problème des migrants, la recherche de sa propre identité et du sens de la vie. Ils nous invitent non pas à vouloir changer le monde mais à nous changer nous-mêmes, à donner le meilleur de nous et prendre ainsi notre responsabilité dans l’évolution du monde, comme le colibri de la légende amerindienne qui, inlassablement, pour « faire sa part » allait chercher à la rivière quelques gouttes d’eau pour éteindre l’incendie de la forêt amazonienne.

Ils invitent à mieux se connaître, à être vrai, accueillant, attentif aux autres, en contact avec la nature, à la recherche de son être essentiel. Ce ne sont pas des contes spécifiquement pour enfants, bien que certains d’entre eux aient beaucoup plu aux petits-enfants de l’auteure. Ils s’adressent à l’enfant qui est en nous et qui ne demande qu’à se faire entendre.

Les illustrations ont été réalisées par l’auteure parallèlement à l’écriture, elles reflètent son ressenti lors de la relecture.

  • Prologue : Et si j’étais un animal, une couleur, un légume ou un objet !
  • Le petit singe au coeur fendu : Suis-je encore aimé ? Ne pas exister dans le regard des autres. « Tu seras aimé pour ce que tu es ».
  • Olivier et Luciole, ou la puissance de la fragilité : Quand la fragilité des migrants, chassés de chez eux par la guerre, peut l’emporter sur l’égoïsme et le matérialisme des pays d’accueil.
  • Amandine : Plus fort que la peur, l’amour peut faire fondre les défenses et l’emporter sur le mal.
  • Agate – Cristalline : Qui sommes-nous derrière nos masques?
  • Pythagore : L’expérience du contact avec la beauté de la nature peut nous transformer.
  • Cendrine : Que faire quand on ne se sent pas bien dans sa peau? Quelle clé utiliser pour s’en sortir?
  • Vital, l’homme qui se sentait léger : L’important n’est pas toujours là où on le pense.
  • Conte d’ombre : Quand les épreuves nous empêchent de rebondir dans la vie. Conte d’ombre où la lumière a été refusée.
  • La belle tourmenteuse : L’important c’est ici et maintenant.
  • Maïmouna : On ne peut pas changer le monde mais on peut se changer soi-même.
  • Nuage de fleurs au printemps : Méditation sur la vie et la mort.
  • Conte imposteur : Foin de bavardages, le silence est d’or.

Contes d’ombres et de lumière | Françoise Lanotte-Decerf | Éditions ANOVI | 136 pages | 2020 | ISBN : 978-2-380671-05-6

Informations complémentaires

Dimensions 14.5 × 21 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.