À petits souffles, voix levées

14,0 

2 en stock

Description

« D’une colline à l’autre, d’un été à un été, se lève un long chant à deux voix qui se prolongent. L’une est « Lui », prisonnier d’un corps immobile. L’autre est « Elle ». Et le lien se renouvelle. » Tétraplégique suite à un accident de la route, Bernard Legaz n’a pu récupérer qu’un peu de mobilité de la main droite et un filet de voix. Grâce à un logiciel qui affiche le clavier de l’ordinateur à l’écran, il peut avec l’aide de la souris utiliser divers programmes et écrire de courts textes qui sont souvent le fruit de longs égarements et de promenades intérieures. Agnès Henrard, son amie de jeunesse, est aussi sa première complice en écriture. Transcrit par elle tout au long de la revalidation de Bernard, le recueil « Blanchir nos misères », dicté par son auteur, parut en 2005 aux éditions « D’une colline à l’autre ». Chez ce même éditeur, Bernard Legaz, paraît quelques années plus tard « Au plus nu de nos danses », d’Agnès Henrard… Ce dernier livre à deux voix « A petits souffles voix levées », est donc le fruit d’une troisième rencontre profonde à travers l’écriture.

À petits souffles, voix levées | Agnès Henrard et Bernard Legaz | Le Coudrier | 118 pages dont 23 illustrations noir et blanc de Kikie Crevecœur | Traduction de Valentina Butoescu | 2012 | ISBN : 978-2-930498-31-7

Informations complémentaires

Dimensions 14 × 20 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “À petits souffles, voix levées”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.